•  

      

                

    Laisse-moi te raconter
    ce qu'on a pu faire dans le futur

    Chère Future moi,

    C'est tellement étrange de parler de soi au futur, alors imagine un peu causer du beau temps avec toi-même dans quelques années. Tu ne peux pas vraiment savoir ce que ça fait d'ailleurs, ou peut-être que si ? Es-tu seulement moi ? Putain, je déteste profondément les casse-tête, toi aussi d'ailleurs, tu devrais être au courant, tête d’œuf.

    Il y a au moins un milliard de truc que je pourrais te dire, mais pour l'instant, la seule chose qui me vient à l'esprit c'est: comment ça va ?

    Tout va bien ? Dis-moi oui, ça me ferait trop de peine d'entendre un "non". Après tout ce qu'on a traversé, faudrait pas non plus que ça retombe au plus bas. Promets-moi avant toute chose que tu as arrêté de te préoccuper de ce que peuvent penser les autres. Actuellement, j'y bosse dur, alors t'as plutôt intérêt à pas tout faire foirer, surtout pour ceux qui n'en valent pas la peine et ceux que tu reverras jamais. Enfin, te culpabilises pas non plus, je sais que ça peut être dur parfois.

    On doit être en été au moment où tu lis ça, alors, toujours enrhumée ? T'as toujours pas compris que ce ventilo te fais user des mouchoirs à foison, c'est même pas la saison des kleenex ! Bon, c'est vrai qu'on dort bien avec, je t'accorde ça.

    Toujours pas chauve, j'espère ? Bordel, je veux pas devenir Bruce Willis si jeune. Tu sais qu'aujourd'hui, j'ai perdu une touffe de cheveux ? Bien sûr, c'est évident, tu sais tout. Prends en soin, c'est pas une blague. Tu penses que tous ceux qui ont pas de poil sur l'caillou ont des talents cachés ? Genre, en acting ou en chanson. Peut-être pas en chanson. Ouais, tu vois quel nom me vient quand je pense à un chauve dans le milieu du chant. Hum, oublie ça en fait, fais juste gaffe aux gosses de maternelle pleins de poux.

    Est-ce que tu as pu pardonner à Tu-Sais-Qui ? (pas Vol-de-Mort, tu t'en doutes, malgré le fait qu'il ait pas mal de choses à se reprocher également) Même si c'est pas le cas, t'inquiètes, je t'en veux pas, on peux pas toujours tout pardonner, en particulier ces choses-là. Si jamais tu le revois, rappelle-lui bien de plus poser la main sur toi, sinon je le casse en deux. Tu le casses en deux.

    Oh ! Il y a des voitures volantes maintenant ? Les anciens étaient plutôt déçus de pas en avoir eu à mon époque, t'auras peut-être plus de chance. Ok, ça fait juste cinq ans, mais il se passe un paquet de trucs en cinq ans ! Tu pourrais devenir le maître du monde aussi, ou voyager sur mars pendant les vacances d'automne. Bouge tes fesses un peu, y'a trop de choses à faire pour traîner sur ton pc à une heure du mat' comme je suis en train de faire.

    T'as quoi, la vingtaine maintenant ? C'est comment de payer ses factures ? T'as toujours envie d'arracher des têtes parfois, même si tu ne le fais pas vraiment ? T'as dans les projets d'adopter un chat et de l'appeler Titus hein ? Tu manges encore le chocolat en poudre à la cuillère quand tu te fais un lait chaud ? Tu trimbales toujours ta vieille clique de potes ? Tu parles de Slovène couramment ? Les musicaly ont-ils été anéantis ? Est-ce que tu ne t'es pas fait enlever par un vaisseau extraterrestre pendant un marathon ? Est-ce bien moi qui lis ce message ?

    Tu sais quoi, j'arrête. Je veux pas savoir tout ça au final, tout ce que je veux, c'est que tu sois heureuse, et ça pour le restant de tes jours. Même quand tu seras six putain de pieds sous terre, je veux que ton squelette affiche un sourire grand comme la tour Eiffel et qu'il joue des maracas avec les autres gars du cimetière. 

     

    Allez, bonne nuit sale gosse.  

     ;

    pour ceux qui veulent savoir pourquoi j'ai fais ça, c'est tout simplement une des nombreuses lettres que j'ai envoyé à mon "moi du futur" avec future.me, je trouve ça super de pouvoir se parler à soi pour voir comment on évolue (et aussi pour s'envoyer des trucs marrants, parce que c'est cool)

    dites-moi si vous avez déjà fait quelque chose dans le genre ou si vous avez décider de vous en envoyer aussi !


    12 commentaires
  •   

    hey hey

    ça fait longtemps hein ?

    (les vacances, blablabla, vous savez comment ça s'passe hein)

    nouvelles couvertures pour des histoires ! en fait, c'est toujours pareil, plein d'idées qui n'aboutissent pas

    enfin, sauf pour une, comme vous pouvez voir, ça fait plusieurs fois que je recommence la couverture de "le dernier anniversaire de Janice"

    coïncidence ? hmm

    no no no

    bref, vous en pensez quoi ? (j'aime genre, vraiment pas la première mais bon)

    pour ceux qui se demandent si je suis morte niveau articles, et bien non! y'en a plusieurs qui sortiront avant la fin du mois normalement

    allez, jvous laisse, demain jdois courir 6 km à 7h du mat'

    oh joieee


    3 commentaires
  • L 'univers, ce gros bordel
    et si on allait mourir ?

    Bonjour à tous, aujourd'hui je vous retrouve dans un article un peu particulier car il fait parti du merveilleux projet Eklabugs. Qu'est-ce que c'est, me diriez-vous ? (chuuut, oui, baisse ta main, je sais que tu sais, toi) Comme vous le dira très bien la page d'accueil du blog, c'est un projet commun consistant à se réunir mensuellement sur un thème donné pour écrire à ce sujet. En ce mois de mai, l'univers est à l'honneur, et pour ceux qui ne le sauraient pas, c'est vraiment quelque chose qui me passionne. Je vais donc prendre le mot au pied de la lettre pour vous offrir un billet dans l'espace. Attachez vos ceintures, mettez vos casques, nous attaquons notre montée direction...

    TROU NOIR, HEIN ?

    Nous venons à peine de décoller, l’excitation est palpable. Les violents tremblements que vous avez subi ont finalement cessé. Vos yeux se perdent dans l'espace durant des secondes, des minutes, des heures peut-être. Soudain, un professeur sortit de la cabine de pilotage viens vous faire un cours théorique à vous et vos petits compagnons de trajet, pour que vos ayez quelques informations sur ce qui se présente à vous. Trop occupé à regarder ailleurs, vous ne l'écoutez que d'une oreille. Cependant, un passage retient quelque peu votre attention :

    « Tout d'abord, et désolé de vous faire de faux espoirs, mais il faut savoir qu'un trou noir n'est absolument pas un trou. Il a une taille, une masse, une vitesse de rotation, et même une charge électrique pour certains. C'est, à la manière de notre chère planète Terre, un astre qui attire les objets à cause de sa gravité. Il est dû, pour le plus simple, à l'effondrement d'une étoile massive. D'après la relativité générale, il est composé d'une surface qu'on appelle l'horizon des événements, la limite entre l'espace et le temps dont même la lumière ne peut sortir bien qu'il ne soit pas physiquement visible, et d'une singularité au centre contenant toute sa masse. Contrairement donc aux idées reçues, on ne peut pas tomber dans un trou noir, mais dessus»

    LAISSONS-NOUS TOMBER

    Revenons à vous. Bien installé dans votre siège à des milliers d'euros, vous n'arrivez pas croire que quoi que ce soit de tragique puisse vous arriver, et pourtant, là, au beau milieu de nulle part, un trou noir. Vous passez près de lui, trop près. Sa gravité vous rattrape, vous attire tel un aimant, et votre vaisseau se dirige inévitablement vers l'immensité de ce géant timide. Dans un bruit sourd, le toit se déchire, votre ceinture se désintègre et vous êtes éjecté, sans défenses.

    Que se passe-t-il ?

    Et bien au début, pas grand chose :

    Vous tombez en chute libre, et vous avez la sensation d'être en apesanteur.

    "C'est donc ça qu'a ressenti Neil Armstrong ?" pensez-vous.

    Humm, pas tout à fait.

    Au cours de votre terrible chute, vous voyez le trou noir grossir, grossir, et grossir de plus en plus, plutôt logique vu que vous vous rapprochez de lui, mais ce n'est pas tout, il y a autre chose : l'effet de lentille gravitationnelle. La lumière est déviée par la gravité du trou noir, ce qui déforme tout ce qui se trouve derrière lui et le rend aussi beaucoup plus gros, et plus vous vous serez près du trou noir, plus il occupera votre vision, jusqu'à ce que le reste de l'univers, cette si belle chose que vous observiez par le hublot, apparaisse comme un cercle de plus en plus petit derrière vous, ce qui vous donne l'impression de vous faire englober par le trou noir, alors qu'en fait, ce n'est pas le cas. Ce n'est qu'une impression.

    La lumière qui vient de vous, par contre, a de plus en plus de mal à s'éloigner du trou noir, et vu du vaisseau, vous ralentissez petit à petit, sans pour autant atteindre l'horizon, le temps s'arrête. À cause de l'effet Doppler, la lumière que vous renvoyez tourne progressivement au rouge complet, jusqu'à ce que vous disparaissiez totalement de la vision de vos camarades.

    Et c'est à ce moment-là que vous "entrez" dans le trou noir, en traversant l'horizon des événements. De récentes théories le décrivent comme un mur infranchissable, appelé "firewall" (mur de feu), qui vous pulvériserait directement. Enfin, de toute manière, vous êtes condamné à une mort certaine à cause de ce qui s'appelle la spaghettification. Malheureusement pour vous, ce n'est pas l'effet qu'à un plat italien sur votre estomac. Vos pieds étant plus près du trou noir et votre tête plus éloignée, la gravité qu'ils ressentent est bien plus forte, ce qui a pour effet de vous étirer de plus en plus jusqu’à ce que vous soyez devenu un fil d'un atome d'épaisseur puis mis en pièces et englouti par la singularité.

    sources & trucs cools

    www - Que se passerait-il si l'on tombait dans un trou noir ?

    www - Que se passe-t-il quand on tombe dans un trou noir ? (ou le problème du firewall)

    www - L'article à lire pour comprendre les trous noirs 

    www - Vous êtes-vous jamais demandé à quoi ressemble un trou noir?

    www - Tomber dans un trou noir : les étranges phénomènes de la spaghettification et de la singularité

    www - Effet Doppler

    www - Horizon des événements 

    www - Trou noir

    Cet article est à présent terminé, j'espère que vos aurez fait bon voyage au milieu des étoiles et que vous ne m'en voudrez pas trop de vous avoir laissé devenir une bien meilleure version de Mike Teavee (sans rancune, hein). Comme précisé au début, cet article s'inscrit dans le projet Eklabugs, voici donc la participation de tous les autres. Faites-y un tour, c'est super cool là-bas.

    @GR12 / {Eklablug} L'univers..........et moi

    @Ella! / { Eklabugs } Stars Universe

    @Gaellah / Univers

    @Eyael_ / Projet Eklabugs : La tête en bas, les pieds en l'air 

    @Mimicat / De l'univers à notre système solaire - quelques infos

    @Décaféine / D'une merveille impossible de l'univers

    @Sname / [Eklabugs] 5 objets célestes



    5 commentaires
  • Suzane
    I

     width=

    Ces gens beaucoup trop cool
    i - suzane

     

     

    1 | {Qui es-tu, ma jolie ?} Suzane est une jeune femme venant d’Avignon, inspirée par Edith Piaf et les Daft Punk, elle monte à Paris pour suivre son rêve de devenir chanteuse. C'est dans son petit boulot de serveuse, pendant ses pauses, qu'elle écrit ses textes.

    Elle rencontre Chad Boccara, il la présente à 3ème bureau, qui n’est autre que le label d’OrelSan. Le coup de cœur est instantané et la collaboration démarre.

    2 | {Et niveau son, ça donne quoi ?} Pour comprendre la musique que fait Suzane, c'est simple. Il suffit d'imaginer Stromae et Christine & the Queens faire un bébé. Enfin, pas visuellement, bande de pervers ! Je serais prête à parier que si on prenait une partie de l'un et une partie de l'autre, on obtiendrait certainement ce résultat. Rajoutant à ça des danses assez spéciales et de l'électro. Avec deux chansons au compteur (+ une session live), elle ne manquera pas, je l'espère, de se faire remarquer dans le futur. 


    JE TRAÎNE AVEC LA FLEMME

     

     

     

    youtube ; instagramdeezer


    6 commentaires
  • C'est l'amour à la plage !
    coquillages & grands garages

            

            

    ça fait un sacré bail que j'avais pas fait d'icônes en LS, 1 an peut-être ?

    so aesthetic


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires